Agence littéraire

Les agences littéraires ont pour fonction principale de représenter les auteurs qui les ont mandatées, et de défendre leurs droits d’auteur. Pratique encore peu développée en France, l’agence littéraire est très présente dans les pays anglo-saxons, et tient un rôle prépondérant en qualité d’intermédiaire entre l’auteur et l’éditeur.

Agence littéraire

Les agences littéraires travaillent avec les éditeurs

Une agence littéraire travaille en étroite collaboration avec les auteurs qui lui font confiance. Elle intervient dans l’élaboration du manuscrit qu’elle a sélectionné.
Elle peut demander à l’auteur d’apporter certaines rectifications qu’elle juge nécessaires pour parfaire le manuscrit et augmenter ainsi son potentiel avant d’en envisager la publication et la commercialisation. La mission N°1 d’une agence littéraire consiste à convaincre un éditeur de lire l’ouvrage confié par l’auteur et à le faire publier.
Ce qui induit bien sûr, pour toute agence littéraire digne de ce nom, la possession d’un réseau d’éditeurs et de maisons d’édition reconnus sur le marché. C’est elle qui s’occupera directement de toutes les démarches liées à la communication, la promotion, la diffusion et la commercialisation du livre. Elle sera amenée à superviser toutes les étapes de la vie de l’ouvrage.

L’agence assurera la représentation des livres qui lui sont confiés et sera à même d’analyser les publics potentiels existant sur le marché international pour la diffusion à venir de l’ouvrage. La gestion des droits d’auteur, leur négociation, leur cession et leur suivi lui incombent directement. Cela nécessite donc de la part de l’agence littéraire une parfaite connaissance du droit d’auteur, des droits français et étrangers, ainsi que des droits de la presse.

Les agences littéraires établissent les contrats en concertation avec les auteurs et les éditeurs. Elles participent à la chaîne éditoriale, depuis l’écriture et l’élaboration du manuscrit à la signature, jusqu’à la commercialisation du livre. Une agence littéraire travaille sur le long cours et devra rester impliquée dans son rôle d’intermédiaire auprès de l’auteur qu’elle représente tout au long du parcours et de la vie du livre.

Il n’existe qu’une vingtaine d’agences littéraires recensées en France. Tandis qu’on estime à environ 55 000 le nombre d’auteurs en France. Ce qui ouvre une perspective de choix assez large aux agences littéraires susceptibles de rechercher des auteurs publiables.

Il est important de souligner que les agences littéraires ne sont rémunérées que si et seulement si les livres pour lesquels elles ont été mandatées sont édités. Cette rémunération correspond à un pourcentage perçu sur les droits d’auteur qui est versé par l’éditeur. Elle représente 15 à 20% des droits d’auteur.

Et c’est d’ailleurs ici que se trouve la clé de voûte quant au gage de sérieux indéniable que l’on doit attendre d’un agent littéraire : celui-ci ne doit jamais demander à l’auteur une rétribution de ses services avant la publication du livre confié… Gare aux abus qui existent sur le marché littéraire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *